Prix national de la construction bois. Cinq critères pour départager les 693 réalisations en lice : la qualité architecturale et l’insertion paysagère, l’approche environnementale et la performance énergétique, la créativité et l’innovation, la performance technique et enfin, l’emploi d’essences locales.

Réalisations Bâtiments d’apprentissage

  • Clous de charpente. Adoucies par la chaleur du mélèze et de l’épicéa, les surfaces lumineuses d’un blanc immaculé de la Maison de l’étudiant Marta Pan située à Guyancourt se cachent derrière une résille composée d’aiguilles en acier, évoquant l’image des clous de charpentier.
  • Refrain structurel. Entre Bourgogne rurale et collines sauvages, l’extension du collège de Saulieu surprend par sa présence imposante. Au-delà de la forme, Charles-Henri Tachon s’est appuyé sur la répétition d’une trame serrée de portiques en lamibois pour donner une dimension institutionnelle à l’équipement.
  • L’école autrement. Au Nord du Japon, les architectes Takaharu Tezuka et Yui Tezuka ont conçu un jardin d’enfants et une école maternelle qui célèbrent l’énergie et l’imagination des élèves. Dans ce lieu qui ne ressemble à aucun autre, une toiture elliptique et inclinée offre un espace librement appropriable, revendiquant la prise de risque comme principe éducatif.
  • Cabanes, insectes et architectes. En banlieue est de Paris, à Carrière-sous-Poissy, une douzaine de folies (guinguett e, théâtre de poche, skate park…) devaient voir le jour dans la prairie humide du parc du Peuple de l’herbe que cerne une boucle de la Seine.
  • Nager au milieu des arbre. Dans la grande banlieue de Londres, l’agence Hawkins\Brown a conçu une piscine dans un site paysager remarquable. Préserver cet environnement naturel protégé était au coeur des préoccupations des architectes britanniques qui ont privilégié le bois et travaillé sur l’impact visuel du bâtiment.
  • A la pointe de l’hybridation. La construction d’un pavillon expérimental sur le campus universitaire de Lausanne donne l’occasion d’exprimer les potentialités du bois en s’appuyant sur la complémentarité entre matériaux.