darchitecturesDossier La villa : rêve ou cauchemar français ?

  • Un échec culturel et social, les architectes français restent en marge du programme de la maison individuelle.
  • Une instruction des permis défaillante. L’exigence de qualité est rarement portée par les élus, peu formés et sensibilisés à la qualité architecturale, et malgré tout, aujourd’hui en charge des autorisations de permis.
  • Maisons d’architectes, quand l’administratif patauge. Un aménagement urbain diffus, des maires qui ne savent pas vers qui se tourner… V. Renard, directeur de recherche au CNRS, propose des pistes de réflexion sur la politique d’urbanisme.
  • Réapprendre à habiter grâce aux maisons d’architectes. F. Rouanet, président du CNOA revient sur la manière de réintégrer les architectes dans le processus de construction de maisons individuelles, symbole premier d’une culture de l’habitat en train de péricliter.

Réalisations

  • Revivre et exposer à Dormont (27). L’agence parisienne Faces a transformé les restes d’un prieuré du XVIIIe siècle dans un village de l’Eure en un lieu de vie et de travail serein, autour de l’œuvre du peintre Pierre Tal-Coat (1905-1985) qui s’y est fixé pendant toute la dernière partie de sa vie.
  • Au beau milieu d’une propriété agricole de la plaine de Caen, une maison-grange posée en un volume, finement élaborée dans son volume et ses détails.