Archives du mot-clé paysage

Revue Urbanisme – n°402 – automne 2016

  • 9La fabrique de la ville en quête de nouvelles pratiques
  • «Un métier engagé»
  • Comment générer une ville plus stimulante ?
  • La ville travaillée par le travail
  • Fabrique urbaine, économie et partenariats
  • Le numérique interroge l’expérience et la production de la ville
Dossier Vivre ici et ailleurs
  • Vers la généralisation de l’expérience diasporique
  • Migrants et réfugiés dans la ville 
  • « Welcome Dayton », l’immigration désirée
  • Les Turcs meskhètes, une communauté dynamique
  • En Chine, le supermarché des mondes musulmans
  • En Australie, quartiers chinois ou chinatowns ?
  • Little Senegal, une présence malienne à New York
  • Étrangers de passage
  • Gentrification et diasporas à Sofia
  • Berlin, ville universelle ?
  • Retour de Lampedusa
  • Apprendre de Lampedusa
  • De l’urbaniste de passage à l’urbanisme d’impulsion
  • Comprendre l’île dans sa complexité
  • Un laboratoire de nouvelles pratiques
  • L’exil suspendu
  • Grande-Synthe, Vintimille, Lampedusa, villes-frontières

Maisons paysannes de France – n°201 – Automne 2016

capture-307x434Sur l’Aubrac, un corps de ferme restauré avec le respect du passé tout en l’adaptant aux exigences de vie du présent.

La maison du parc naturel du gâtinais s’installe dans une ancienne ferme au coeur de Milly-la-Fôret (77). Cette réalisation se veut la vitrine de toutes les thématiques portées par le PNR. Architectes Joly & Loiret.

Pavés des rues. Carrier, tailleurs de pierre, épinceras… tous ces métiers ont fait de nos villes et villages des lieux magiques. Dommage que notre siècle l’ait oublié. article du CAUE 87

Revivre en Centre-Bourg. Le CAUE 11 a lancé et financé un concours d’idée pour revisiter les manières de vivre et les formes d’habitat dans les centres anciens pour les rendre à nouveau désirables. Retour d’expérience.

DOSSIER : le réemploi « c’est avec du vieux qu’on fait du neuf » Lire la suite

Revue urbanisme – HS n°56 – juin 2016

urbanismeReconquête des paysages, les défis à relever.

  • La relance du Grand Prix national du Paysage est l’un des 10 axes d’un plan global d’actions, alors que le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages est en débat au Parlement.
  • Les outils de la connaissance du paysage : les atlas de paysages et les observatoires photographiques du paysages.
  • Le développement durable est le référentiel partagé des 17 projets retenus au grand prix national du Paysage. Quels en sont les déclinaisons ? Comment nouer les relations ville et nature ? Comment concilier contraintes et usages ?
  • Gilles Clément, président du Jury : pour un paysage en accord avec le génie naturel. La connaissance du vivant doit fonder une relation différente au paysage.
  • Ch. Degruelle, président de la communauté d’agglomération Blois-Agglopolys : pour une approche impliquant la population dans la démarche paysagère.
  • Prendre en compte les usages. L’importance de la gestion dans la réussite des projets paysagers.
  • Retour sur la sélection des projets et sa signification pour le travail des paysagistes.
  • Retour au parc du Grand Pré à Langueux (22) : la temporalité dans l’approche paysagère.
  • Le rôle essentiel du Conseil de l »Europe et de la convention Européenne du Paysage
  • Faire paysage pour faire société.

Des projets exemplaires

Aménagement et urbaniste, les paysagistes s’affirment

  • Les enjeux de la démarche paysagères. Le paysage comme outil fédérateur, tant dans la relation avec la population que dans l’élaboration de document d’urbanisme et de projets de territoire à la bonne échelle.
  • Pour la généralisation des plans de paysage.
  • Les paysagistes en action. La profession s’est affirmée mais la diversité de ses interventions rend encore difficile son identification.

Ville perméable. L’eau, ressource urbaine – ed. ici interface – 2015

ville_perméableCet ouvrage réunit un panorama de la création française dans le domaine de la gestion des eaux pluviales et de ruissellement en milieu urbain. Sans être exhaustif, il explore la richesse et la diversité des approches paysagères et des solutions techniques développées, voire inventées.

A l’échelle tant urbaine que périurbaine, les écosystèmes qui sont ainsi préservés ou créés, autonomes ou connectés entre eux, y sont mis en perspective, montrant l’importance du phénomène environnemental en cours. Progressivement, les villes se transforment en d’immenses « éponges vertes », métaphore illustrant le terme « éponge city », aujourd’hui largement employé en Asie.

Illumination, architecture et paysagisme : Lumière et paysage, création et design – D. Kottas – ed. linksbooks – 2013

lumièreCet ouvrage propose au lecteur une vision complète d’un des matériaux les plus importants de l’architecture : la lumière.

Composé d’un premier chapitre plus technique et de six autres classant des exemples de projets, le livre recueille tous les exemples possibles de comment utiliser la lumière dans différents espaces intérieurs et extérieurs, utilisée spécifiquement pour diverses fonctions. Les projets sélectionnés exposent le rôle important de la lumière dans tout type de projet : elle caractérise l’espace, permet la création d’ambiances et modifie la perception des volumes.

Patrimoni – n°61 – Mars/avril 2016

  • patrimoniPlongée au coeur de la littérature orale caussenarde : Jeanne Jonquet et la légende du Roc Traucat.
  • Les amphibiens de nos régions et les observatoires batrachologiques : les anoures. Les grenouilles vertes et brunes livrent leurs secrets.
  • Les variétés locales cultivées en Rouergue.

Maisons paysannes de France – n°197 – Automne 2015

couv-revue-MPF-197Dossier Le Patrimoine, magnifique support d’insertion

  • Sud Aveyron, le château médiéval de Montaigut domine le « Rougier » et la vallée du Dourdou. Patrimoine exceptionnel, théâtre d’un vaste chantier de reconstruction, c’est un projet d’avenir, non seulement patrimonial mais parce qu’il accueille des hommes et des femmes qui se réinsèrent, apprennent un métier et se construisent ainsi une nouvelle vie.
  • Construire en terre porteuse aujourd’hui. Un projet manifeste en Normandie.
  • Les enduits chaux-chanvres : comment les mettre en oeuvre ?

Midi-Pyrénées patrimoine – n°42 – Été 2015

midi-pyrenees-patrimoine-juillet-aout-2015À Rodez, dans l’ombre de la cathédrale, Claude Lévâque déploie un parcours mystique en trois œuvre, du musée Fenaille au musée Soulages. Des oeuvre qui concilient communication directe et références savantes.

Dossier De si beaux jardins…

  • Montpellier, le plus ancien jardin des plantes. D’abord destiné à l’enseignement de la pharmacie sous Henri IV, il devient aussi un haut lieu littéraire et un promenade très fréquentée.
  • Cahors, des jardins au pied des murs.Les jardins secrets ont poussé dans les trous de la vieille ville de Cahors, ses dents creuses et ses espaces délaissés. Cet itinéraire thématique invente un nouveau modèle d’espace urbain.
  • Bournazel. Inventer un jardin de la première renaissance. Le plus beau château rouerguat de la renaissance avait perdu son jardin depuis longtemps. Comment et sur quelles bases en recréer un ?
  • Nîmes, le classicisme des jardins de la Fontaine. Une source abondante d’importants vestiges romains et la volonté de capter l’eau sont à la base d’un programme qui allie l’utile et le beau.
  • Nîmes, des jardins d’usage et de raison.
  • Le jardin de Massey de Tarbes, une oasis dans la ville.
  • Ouveillan, un château viticole et son jardin à la belle époque.
  • La villa Guyà Béziers, un jardin à la française d’inspiration mediterranéenne et orientale.
  • Aude, une rosace pour se souvenir.
  • Cordes sur Ciel, des terrasses vers le paradis.

Maisons paysannes de France – 195 – Printemps 2015

maisons-paysannes-de-france-195Dossier Diversité / banalité

  • L’architecture vernaculaire a su produire dans chaque pays, région ou vallée une architecture souvent semblable et pourtant en constante diversité.
  • Une diversité apaisée entre vieux et neuf. Rendre vivant un centre bourg par construction de HLM (1975-1985) dans un château féodal en ruines, à Grillon (84).
  • la diversité des maisons rurales : une richesse à préserver. pourquoi l’attachement à la maison paysanne et plus encore à la diversité de ce édifices trouvent-ils encore un écho en ce début de XXIè siècle.
  • Banalité, source de flexibilité. Pourquoi confronter banalité et diversité architecturale comme si l’une excluait l’autre ? Un espace flexible doit être en effet relativement banal pour permettre une bonne diversité d’usages.
  • Le semblable et le différent. Comment  être à la fois unique et se fondre à sa société, sa culture, son environnement ?
  • Enquêteurs de la diversité. Les maisons, les sites, cultures et les architectes.
  • Un village très « ordinaire ». Harmonies et différences, les usages font les distinctions.
  • Une modernité rurale : Viavino. Cet ensemble de bâtiments du centre œnologique est exemplaire par la qualité d’attention portée à l’environnement physique et culturel du site, et l’appétence des concepteurs à nourrir leur projet des référents culturels qui façonnent le pays de Lunel.
  • Voralberg : petit pays, grande créativité. Un petit pays alpins dont le paysage montagneux est très préservé et où l’on ne construit aujourd’hui que contemporain dans un milieu traditionnel très marqué.
  • Le clos des fées, une alternative aux lotissements ?
  • Éloge de la banalité heureuse.