Archives du mot-clé environnement

Revue Urbanisme – n°402 – automne 2016

  • 9La fabrique de la ville en quête de nouvelles pratiques
  • «Un métier engagé»
  • Comment générer une ville plus stimulante ?
  • La ville travaillée par le travail
  • Fabrique urbaine, économie et partenariats
  • Le numérique interroge l’expérience et la production de la ville
Dossier Vivre ici et ailleurs
  • Vers la généralisation de l’expérience diasporique
  • Migrants et réfugiés dans la ville 
  • « Welcome Dayton », l’immigration désirée
  • Les Turcs meskhètes, une communauté dynamique
  • En Chine, le supermarché des mondes musulmans
  • En Australie, quartiers chinois ou chinatowns ?
  • Little Senegal, une présence malienne à New York
  • Étrangers de passage
  • Gentrification et diasporas à Sofia
  • Berlin, ville universelle ?
  • Retour de Lampedusa
  • Apprendre de Lampedusa
  • De l’urbaniste de passage à l’urbanisme d’impulsion
  • Comprendre l’île dans sa complexité
  • Un laboratoire de nouvelles pratiques
  • L’exil suspendu
  • Grande-Synthe, Vintimille, Lampedusa, villes-frontières

Ecologik – n°52 – décembre 2016/janvier/février 2017

EK_52Dossier Santé et bien-être

Dossier La politique de la ville

  • Edgar Morin : «Pas de civilisation sans villes ni campagnes»
  • Art et politique de la ville
  • La participation en actes
  • Rénovation urbaine : l’abus de la destruction
  • Politique de la ville : l’état d’urgence
  • Une énergie mal utilisée
  • Le devoir de ville

Ailleurs

  • Madrid : des outils participatifs pour penser un écosystème urbain
  • Impact humain et paysage : le cri d’alarme canadien
  • De la prison technologique à la détention écologique
  • Initiatives Rendre les rues aux enfants
  • L’agrocité : de Colombes à Gennevilliers.
  • Romorantin : vivre avec l’indiscipline des eaux

Avant-première Un jardin au Centre Pompidou

La pointeuse botanique – collectif – ed. actes sud junior et CAUE 91 – 2016

9782330066284La connaissance de la biodiversité est un sujet central pour préserver notre qualité de vie. Les plantes font partie de notre quotidien sans que nous prenions toujours le temps de les observer. Le CAUE 91 propose un outil qui reprend des méthodes anciennes, avant l’invention des ordinateurs. Les cartes perforées permettent de choisir des critères de détermination pour ne garder qu’à la fin que les bonnes cartes et identifier et étudier la plante observée.

Le livret accompagnant les cartes botaniques aborde de nombreuses notions sur la biodiversité, bouscule les idées reçues, change le regard sur nos espaces quotidiens, donne des idées pour collecter les informations, voire pour créer l’herbier de sa rue ou de sa cour d’école.

Patrimoni- n°65 – Novembre/décembre 2016

  • 20161109100809_00001La Chapelle Saint-Jean-Baptiste de l’Ouradou à Estaing : un lieu peu connu qui présente des sculptures étonnantes.
  • L’abîme de Bramabiau (Gard) où coule le ruisseau du bonheur est un site géologique, archéologique et paléontologique.
  • Les plantes exotiques envahissantes en Midi Pyrénées. Le CPIE du Rouergue nous dit comment les reconnaitre, s’en prévenir et les maîtriser.
  • L’interprétation de la légende des fées de Carbassas sur la commune de Paulhe.

 

AMC – n°255 – novembre 2016

  • 20161109100720_00001Ateliers municipaux et logement. En associant cet équipement communal aux activités sportives existantes sur le site, les architectes ont sanctuarisé la vocation publique des lieux et retrouvé des liens privilégiés avec le cadre paysager de la forêt de Rambouillet.
  • Joseph Massota. Architecte méditerranéen imprégné des théories modernes corbuséennes, il construit dans les années 1960-1985 principalement dans le sud de la France des programmes diversifiés. Sous l’impulsion du CAUE 30, la DRAC a attribué le label « patrimoine du XXème siècle » à neuf de ses édifices.

Dossier – Fermes urbaines

Urgence de préserver l’environnement, besoins d’une population urbaine en croissance continue et à la quête d’une alimentation saine grâce aux circuits courts permettant de maîtriser le cycle de production… Une infrastructure organisée se met en place et mobilise collectivités, agronomes, architectes pour donner naissance à la « ferme urbaine ». Alors l’agriculture en ville : utopie, nécessité ou solution miracle ?

Revue urbanisme – n°401 – été 2016

8DOSSIER/ Réinventer les territoires littoraux
  • Le littoral, un espace d’interface
  • « Une conception plus apaisée de l’urbanisme littoral »
  • Ault, quel dessein pour la Côte de Craie ?
  • « Adapter le territoire au risque » 
  • Lacanau à l’heure de l’érosion accélérée
  • Le signal à Soulac-sur-Mer : dilemme juridique
  • Défense d’un littoral pluriel
  • Une urbanisation contre nature ?
  • La Grande Motte, entre station et ville permanente
  • « Un véritable projet urbain de 6 ha »
  • « Vers la ville balnéaire »
  • Ports de plaisance cherchent nouveau modèle
  • Un livre bleu du nautisme finistérien
  • Territoires littoraux, des lieux complexes et convoités à aménager
  • La Côte d’Albâtre s’invente un futur
  • Palmarès
  • « Nous avons besoin d’un œil neuf »

Midi-Pyrénées patrimoine – n°46 – été 2016

routes du vinFernand Pouillon, 30 ans après. Pour le trentième anniversaire de sa disparition, un colloque à Rodez a mis en lumière l’actualité de sa pensée et de sa pratique.

Créée ex Nihilo par Jean Balladur comme ville de vacances, la Grande Motte est un témoignage inaltéré des années 1960.

Dossier Châteaux et routes du vin

  • Le vignoble de Banyuls a évolué; surtout depuis le phylloxéra, sa spécificité a changé malgré l’image ancestrale donnée par le discours promotionnel. Le paysage viticole devient un argument historique, patrimonial, qualitatif, où le vrai et le faux se mêlent dans l’espoir de vendre du vin.
  • Du Cahors au Malbec, une mise en récit. Grâce au repositionnement autour de son cépage d’origine, le malbec, et à de nouveaux outils de promotion, le vin de Cahos amorce un renouveau qui passe par une meilleure connaissance de son histoire grâce aux recherches d’historiens.
  • Vallée de la Peyne. Aux abords de Pézenas, les berges de la Peyne ont connu une importante occupation. les anciennes métairies sont transformées en domaines viticoles. Ils connaissent aujourd’hui un renouveau grâce à une production qualitative et à l’oenotourisme.
  • Saurs, château viticole modèle en Gaillacois. Un vaste chai occupe toute la partie basse de l’édifice, consacrant ainsi une organisation qui veut assimiler qualité architecturale et prestige de la production viticole.
  • Les châteaux viticoles de Viggo Dorph-Petersen. La construction de châteaux viticoles, comme celle des caves coopératives, est une des pages de l’épopée vitivinicole. Si les bâtiments coopératifs relèvent de la nécessité, les grands édifices particuliers témoignent de la réussite de leurs commanditaires qui font appel à des architectes.
  • L’architecture des caves vinicoles et le régionalisme. On construit des caves coopératives depuis 30 ans. Edifiées dans une zone où l’identité régionale est forte, les caves du Languedoc répondent cependant plus souvent à une fonction.
  • Le domaine de Flaugergues, dès 1975, l’oenotourisme. Site exceptionnel au coeur de la métropole montpelliéraine, un château, un jardin, une famille et des vins d’excellence. Toutes les conditions pour la réussite d’un oenotourisme local, régional et déjà mondial.

Revue urbanisme – HS n°56 – juin 2016

urbanismeReconquête des paysages, les défis à relever.

  • La relance du Grand Prix national du Paysage est l’un des 10 axes d’un plan global d’actions, alors que le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages est en débat au Parlement.
  • Les outils de la connaissance du paysage : les atlas de paysages et les observatoires photographiques du paysages.
  • Le développement durable est le référentiel partagé des 17 projets retenus au grand prix national du Paysage. Quels en sont les déclinaisons ? Comment nouer les relations ville et nature ? Comment concilier contraintes et usages ?
  • Gilles Clément, président du Jury : pour un paysage en accord avec le génie naturel. La connaissance du vivant doit fonder une relation différente au paysage.
  • Ch. Degruelle, président de la communauté d’agglomération Blois-Agglopolys : pour une approche impliquant la population dans la démarche paysagère.
  • Prendre en compte les usages. L’importance de la gestion dans la réussite des projets paysagers.
  • Retour sur la sélection des projets et sa signification pour le travail des paysagistes.
  • Retour au parc du Grand Pré à Langueux (22) : la temporalité dans l’approche paysagère.
  • Le rôle essentiel du Conseil de l »Europe et de la convention Européenne du Paysage
  • Faire paysage pour faire société.

Des projets exemplaires

Aménagement et urbaniste, les paysagistes s’affirment

  • Les enjeux de la démarche paysagères. Le paysage comme outil fédérateur, tant dans la relation avec la population que dans l’élaboration de document d’urbanisme et de projets de territoire à la bonne échelle.
  • Pour la généralisation des plans de paysage.
  • Les paysagistes en action. La profession s’est affirmée mais la diversité de ses interventions rend encore difficile son identification.

Patrimoni – n°63 – juillet/août 2016

  • patrimoniLes amphibiens de nos régions et les observatoires batrachologiques (5ème et dernière partie) – Dans la famille des Anoures : les rainettes
  • Vers un observatoire des mares en Midi-Pyrénées
  • La tour de Peyrebrune, sur la commune d’Alrance.
  • Notre-Dame de Foncourrieu à Marcillac-Vallon
  • Mise à jour d’une nécropole mérovingienne au château de Calmont d’Olt.
  • Observer les vers luisants

 

EcologiK – n°50 – mai/juin/juillet 2016

  • 20160510094807_00001A Tychy, en Pologne, le bois s’invite sur les rives du lac Paprocany. Conçus l’agence RS+, les méandres de cette promenade champêtre et chaleureuse entraînent le marcheur vers et sur les eaux. Loin d’un aménagement balnéaire, cette réalisation laisse encore la nature s’exprimer.

Dossier Architectures en terre crue. Exemples de réalisations en adobe, torchis, bauge et bloc de terre comprimée. Réalisations au Mexique, en Chine, en Australie, au Vietnam et en Nouvelle-Calédonie. A Orléans, le conservatoire européen des échantillons de sol de l’INRA, a été réalisé en pisé par les architectes Nama architecture et design & architecture.

A Frederiksberg, l’agence danoise COBE a installé une crèche de 182 berceaux, tout en contrastes et en transition, dans un contexte marqué à la fois par des barres d’immeubles en brique et des pavillons d’habitation.