le paysage en prealableSous la direction de A. Masboungi. Ed. Parenthèses. Novembre 2011

Pour Michel Desvigne, le paysage initie la recomposition urbaine et notamment celle des grands territoires, comme dans le cas de sa récente intervention sur le plateau de Saclay. Il remet au goût du jour les enseignements du plus grand paysagiste américain Frederick Law Olmsted, pour refonder une pensée du projet durable à la bonne échelle, mêlant l’existant et l’artifice. Il développe un mode d’intervention allant des jardins, des parcs (Millenium à Londres) à des plans directeurs (entrée de ville à Montpellier), à l’aménagement de la rive droite à Bordeaux, d’une place à Dallas (entre opéra et théâtre), de l’ensemble des espaces publics de Lyon Confluence, de ceux de la petite île à Anvers ou de ceux du Vieux-Port de Marseille.