D’architectures – n°46 – juillet-août 2016

darchitecturesDossier Des maisons oui, mais groupées.

Pour combattre l’étalement urbain et la banalisation des paysages, il est grand temps de ranimer les divers formules d’habitat individuel groupé. Au delà de l’esthétique, c’est leur insertion dans le site et la manière dont les architectes parviennent à favoriser la proximité en évitant la promiscuité qui sont les facteurs fondamentaux de la réussite.

Plusieurs expériences menées intelligemment par des architectes entre 1950 et 1970 ont offerts des alternatives intéressantes à l’étalement urbain, qui n’ont pourtant pas fait école.

Laisser un commentaire