amc-230Peut-on produire la ville collectivement ? Avec son atelier de conception où élus, urbanistes, promoteurs, architectes et paysagistes sont invités à coproduire la ville, l’aménagement du quartier des Batignolles à Paris, fait office de laboratoire méthodologique. Alternative ambitieuse aux concours classiques, l’émulation collective est présenté comme la garantie de la haute qualité urbaine et architecturale. Les enfants participent aussi à leur manière.

Réalisations

  • Cité des métiers Hermès à Pantin. Sur un site post-industriel, un îlot tertiaire dense s’inscrit avec justesse dans un contexte hétérogène.
  • Le Groupe scolaire de Saint-Fons construit dans un paysage de friches, constitue un signal d’espoir optimiste du renouvellement de ce quartier de banlieue sud de Lyon.
  • Reconstruction d’une maison en misant sur l’expressivité des matériaux et la réappropriation des paysages alentour.
  • En réinterprétant l’architecture vernaculaire d’un village de pêcheur l’agence Staab  livre un équipement culturel contemporain dans un paysage pittoresque et préservé.

Dossier Centres commerciaux.

Entre les « boîtes » de périphérie et les « bunkers » de centre-ville, le centre commercial fait figure de parent pauvre de l’architecture contemporaine. Diversification de l’offre et multifonctionnalité peuvent être des clés pour le renouvellement d’un modèle éprouvé. Exemples à Montreuil, Malmö (Suède), Coblence (Allemagne), Wuhan (Chine), à Rennes…

Trophée Béton 2013-2014 – prix des jeunes diplômés en architecture.

1er prix : Olivier Rigal, Salle de musique à Bozouls, en Aveyron. Comment aborder la réflexion architecturale si le paysage le prévaut ? Quand Olivier Rigal insère un lieu de musique actuelle sur un site géologique, le béton entre en résonance avec l’horizon.

Référence Le musée Gallo-Romain de Lyon, oeuvre majeur de Bernard Zehrfuss.

Détails Les passerelles légères