Spécial lumière –  20 réalisations exemplaires, glanées aux quatre coins du monde et régroupées en deux chapitres : lumière naturelle et lumière artificielle.

La lumière – et son corollaire l’ombre – est le matériau principal de l’architecture. Elle sculpte les formes, dessine les volumes, délimite l’espace, révèle la matière. Naturelle, offerte par le soleil, elle met en relation l’intérieur et l’extérieur des bâtiments par le biais de percements plus ou moins ouvragés dans les murs, de peaux filtrantes sophistiquées ou de grandes parois vitrées. Artificielle, créée par diverses technologies au premier rang desquelles les diodes électro luminescentes (leds), elle confère une valeur scénographique en focalisant l’attention sur un élément de façade, ou en attribuant une présence nocturne à un bâtiment ou un espace public.