EcologiK – n°50 – mai/juin/juillet 2016

  • 20160510094807_00001A Tychy, en Pologne, le bois s’invite sur les rives du lac Paprocany. Conçus l’agence RS+, les méandres de cette promenade champêtre et chaleureuse entraînent le marcheur vers et sur les eaux. Loin d’un aménagement balnéaire, cette réalisation laisse encore la nature s’exprimer.

Dossier Architectures en terre crue. Exemples de réalisations en adobe, torchis, bauge et bloc de terre comprimée. Réalisations au Mexique, en Chine, en Australie, au Vietnam et en Nouvelle-Calédonie. A Orléans, le conservatoire européen des échantillons de sol de l’INRA, a été réalisé en pisé par les architectes Nama architecture et design & architecture.

A Frederiksberg, l’agence danoise COBE a installé une crèche de 182 berceaux, tout en contrastes et en transition, dans un contexte marqué à la fois par des barres d’immeubles en brique et des pavillons d’habitation.

Midi-Pyrénées patrimoine – n°45 – Printemps 2016

20160510094829_00001Dossier Les lieux de pouvoir

  • Perpignan, le palais des rois de Majorque : un palais idéal en avance sur son temps.
  • Millau, le palais d’Alphonse II d’Aragon, rare témoin du dernier tiers du XIIème siècle.
  • Le palais des archevêques de Toulouse, préfecture aujourd’hui.
  • Montauban, l’hôtel particulier Prat-Dumiral devient palais de l’intendant puis préfecture du Tarn et Garonne.
  • Les bâtiments toulousains du conseil régional ont 30 ans. Si les usages ont fait évoluer des espaces, les locaux construits par Jean-Pierre Estrampes et ses successeurs, véhiculent le message d’une institution qui sait regarder vers l’avenir en préservant son identité.
  • L’emplacement d’un hôtel de région et son symbolisme architectural disent beaucoup des ambitions politiques qu’ils matérialisent. Comment donner corps dans les années 80 à la région Languedoc-Roussillon ?
  • Inauguré en 2011 sur le bord du Lez, l’hôtel de ville de Montpellier est l’un des emblèmes de l’urbanisme fluvial.
  • Naissance d’une région. Entre Toulouse et Montpellier, un équilibre à réinventer.

AMC – n°250 – avril 2016

20160510094904_00001Réalisations

  • À Carrières-sous-Poissy, dans un paysage d’anciennes carrières en friche, classé ZNIEFF, une douzaine de folies colonisent progressivement le parc du Peuple de l’herbe. Leur système constructif et leur forme empruntent aux cabanes de pêcheurs et pavillons alentour. Premières sorties de terre, le musée des insectes et l’observatoire.
  • La restauration récente de la Cité refuge de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, est l’occasion de mieux saisir sa conception, mais aussi sa dimension sociale. Après une rénovation soignée, le lieu accueil de nouveau les plus démunis dans son cadre authentique.

Dossier Façades polychromes

Au-delà de son aspect ornemental, la couleur recèle un pouvoir structurant qui dépasse le simple fonctionnalisme d’un bâtiment. Elle agit à l’échelle de la ville comme une donnée constructive et atmosphérique, voire communicationnelle.

Ville perméable. L’eau, ressource urbaine – ed. ici interface – 2015

ville_perméableCet ouvrage réunit un panorama de la création française dans le domaine de la gestion des eaux pluviales et de ruissellement en milieu urbain. Sans être exhaustif, il explore la richesse et la diversité des approches paysagères et des solutions techniques développées, voire inventées.

A l’échelle tant urbaine que périurbaine, les écosystèmes qui sont ainsi préservés ou créés, autonomes ou connectés entre eux, y sont mis en perspective, montrant l’importance du phénomène environnemental en cours. Progressivement, les villes se transforment en d’immenses « éponges vertes », métaphore illustrant le terme « éponge city », aujourd’hui largement employé en Asie.

Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant – R. Hopkins et L. Astruc – ed. actes sud – 2015

pouvoir_agir _rodezUn jour de l’année 2005, Rob Hopkins, simple citoyen britannique, sort de chez lui et part frapper à la porte de ses voisins, dans la petite ville de Totnes – où il vient à peine d’emménager.

Il leur propose rien de moins que se réunir pour organiser une nouvelle économie à l’échelle de leur territoire. Un nouveau modèle, la Ville en Transition, à partir des atouts disponibles localement : ne plus attendre que les aliments arrivent du bout du monde à grand renfort de pétrole, mais mettre en place des circuits courts et cultiver toutes les terres disponibles (jardins, toits, squares municipaux…) ; ne plus déplorer la pollution, mais regrouper ses concitoyens autour d’un projet de coopérative d’énergies renouvelables de proximité ; ne plus fulminer à propos des banques et de la Bourse, mais adopter une monnaie locale qui fertilise le territoire, etc.

Son expérience n’a pas seulement fait ses preuves à Totnes, elle s’est répandue dans 1 200 villes de 47 pays. Chacune de ces Villes en Transition transforme sans moyens ni notoriété son territoire pour le rendre plus autonome et plus résilient face aux chocs qui s’annoncent.

Sauvegarde du Rouergue – n°118

rodezLa fabrique des filets de pêche Léon Agalède à Rodez.

Elle fait partie de notre patrimoine industriel au même titre que les aciéries et les fonderies de Decazeville, les laminoirs de Penchot, les usines de filature et de tissage, les mégisseries et les ganteries de Millau, les fromageries, etc..

Les Agalède étaient des cordiers d’Aguessac, dans la vallée du Tarn, en amont de Millau. En 1880, ils installent un atelier à Rodez, au milieu des terres et pourtant ouvert sur le monde maritime, fabriquant aussi bien des cordes pour les chantiers des voies ferrées que des filets pour la pêche.

La revue urbanisme – n°400 – Printemps 2016

urbanisme 400Dossier Les passages, éléments clés de l’espace public contemporain

  • L’autoroute A10, de la césure au(x) passage(s) urbain(s)
  • Barcelone, une démarche métropolitaine
  • Sant Adrià de Besòs, de la ville à la mer
  • Les passages de Jardim Ângela à São Paulo
  • Passage du Désir du 4 mai au 5 juin 2016
Dossier Changer de vision

Architectures à vivre – n°89 – avril/mai 2016

avivre89Dossier Aménagements intérieurs 

D’architectures – n°243 – avril 2016

darchitectures 243Dossier La dimension sonore

Alors même que les progrès techniques permettent de modéliser les sons de la ville du passé et d’anticiper sur ceux des quartiers à venir, comment et à quelles échelles les designers sonores interagissent-ils avec les autres acteurs de la maîtrise d’œuvre du projet ? À la rencontre d’historiens, d’acousticiens et de sound designers, et en évoquant la dimension sonore de quelques projets récents ou en cours, ce dossier esquisse un état de lieux des relations entre architecture et son, tant du point de vue de l’histoire, du projet, que de la prospective.

  • Parcourir l’espace sonore au XVIIIe siècle avec Mylène Pardoen
  • Carlotta Darò, Avant-gardes sonores en architecture
  • Esquis’Sons ; travailler à la partition d’un projet urbain
  • Life Design Sonore : « l’usage est au centre de notre travail »
  • Agence hého, « au croisement entre art et déploiement industriel du son »

Réalisations